Energyville à Genk a été développé comme immeuble le plus durable de Flandre sur le plan de la consommation énergétique et de la réduction des émissions de CO2. Ce laboratoire de recherche fait office de bâtiment de cours pour la KU Leuven, De Vito, Imec et UHasselt. Il est conçu comme une structure ambitieuse et flexible sur les principes du cradle to cradle (c2c). Zoom sur ce beau projet.

Sur le site de l’ancienne mine de charbon à Waterschei (Genk) se trouve l’impressionnant Thorpark. Sur ce campus, plusieurs organisations et institutions pratiquent la recherche sur les énergies durables. Le bureau d’architecture hollandais Kempe Thill et le bureau belge OSAR ont conçu ensemble le premier bâtiment : Energyville. Différentes activités et fonctions y sont regroupées sous un même toit.

INDUSTRIAL PALACE

Ce fut d’ailleurs l’un des plus grands défis à relever par les concepteurs. Le maître d’ouvrage avait besoin d’un espace simple pour mener des expériences, ainsi que de bureaux pour la partie administrative. Atelier Kempe Thill a réalisé un ‘industrial palace’ dans lequel toutes ces fonctions sont rassemblées. Cette structure flexible renforce l’interaction. Elle entre en outre bien dans le concept de bâtiment respectueux de l’environnement. La façade est composée d’éléments porteurs. Les grandes fenêtres, encadrant de l’intérieur les vues comme des peintures de paysages, permettent de faire pénétrer un maximum de lumière naturelle.

DURABILITÉ POUSSÉE À SON PAROXYSME

Energyville est un bâtiment certifié BREEAM. Atelier Kempe Thill est en effet persuadé que la durabilité va beaucoup plus loin que simplement économiser l’énergie. « Il nous faut envisager la durabilité sous tous ses aspects », affirme André Kempe. C’est en partant de ce point de vue que le choix s’est porté sur un volume compact avec une organisation réfléchie et un usage optimal de la lumière du jour. La flexibilité du bâtiment participe également à sa durabilité. Les possibilités étant vastes, un autre programme pourrait trouver place sans problème dans le bâtiment.

Guy Kuyks

Technico-commercial enduits Knauf, région Limbourg

Victor Lijnen

Entreprise générale Houben

Frank Damiaens

Plafonnage

COLONNE VERTÉBRALE DE 9 MÈTRES DE HAUT

Le bâtiment de 50 mètres sur 72,5 est construit autour d’un atrium central. Cet espace d’expérimentation haut de 9 mètres est la colonne vertébrale de la construction. C’est autour de ce noyau que toutes les fonctions s’organisent. Du côté nord, on trouve un grand espace de bureaux, au sud un atelier et à l’est un laboratoire. L’ensemble est transparent, aussi bien vers l’intérieur que vers l’extérieur, grâce aux grandes ouvertures.

CLIMAT INTÉRIEUR SAIN

Un climat intérieur sain est indispensable dans tout bâtiment durable. Comme déjà évoqué, l’exploitation de la lumière du jour y participe. Les matériaux aussi apportent leur pierre à un environnement agréable et sain pour les travailleurs. Les 3911 m² de plafonnage intérieur ont pour cette raison été réalisés avec l’incontournable Knauf MP 75. Aisé à mettre en œuvre, cet enduit à l’aspect lisse dispose depuis peu d’un label IBR. Ce label indépendant, octroyé par l’Institut für Baubiologie Rosenheim en Allemagne (Institut indépendant de Biologie de l’Habitat), atteste que les produits certifiés ne sont pas nocifs en cas d’application à l’intérieur. L’institut n’octroie son label qu’après des tests poussés qui mesurent notamment les émissions de COV, les particules fines, les métaux lourds, l’action biocide et les propriétés antistatiques. Ces tests doivent être renouvelés tous les deux ans.

À propos du bâtiment …
  • Bureaux d’architectes : Atelier Kempe Thill & osar
  • Entreprise générale : Victor Lijnen, Houben
  • Plafonnage : Frank Damiaens
  • Parachèvement : Pieter Vangeneugden, Gyprof
  • Plafonnage réalisé avec : MP 75
  • Plaques de plâtres : Plaques AK, Diamond Board
  • Isolation pour les cloisons de séparation : Acoustifit
  • Surface plafonnée : 3911 m²
  • Surface de plaques de plâtres utilisées pour les cloisons : 1100 m²